Tout savoir sur L’investissement locatif à Bordeaux

Acte consistant à acquérir un bien immobilier dans l’intention de le mettre en location, l’investissement locatif est l’une des pratiques les plus courantes du marché immobilier. Pour votre projet d’investissement, que diriez-vous de jeter votre dévolu sur Bordeaux, une ville très attractive à maints égards ?

Bordeaux, une mine d’or pour tout investisseur

De l’aspect démographique à l’aspect économique, en passant par la situation géographique, Bordeaux est à l’évidence, une ville où tous les voyants sont au vert. Surnommée il y a quelques années « la belle dormante », la capitale de la Nouvelle-Aquitaine peut aujourd’hui, à juste titre être renommée « la belle dynamique ». Première ville française en termes de croissance démographique (2,4% l’an), Bordeaux s’attend à l’horizon 2030 à une augmentation de sa population de 50.000 individus. Véritable pôle d’enseignement supérieur, la ville élue meilleure destination pour investir en France, compte sur son territoire plus d’une centaine d’étudiants. Si ces informations ne vous convainquent pas à réaliser un investissement locatif à Bordeaux, sachez que la ville jouit d’une stabilité économique certaine. Ici, comme les chiffres le témoignent (1900 nouvelles arrivées chaque année), les entreprises poussent comme un champignon. Située à moins de 3 heures de Paris, Bordeaux c’est aussi le sol où se déroule  le salon mondial du vin et des spiritueux chaque deux ans. Grâce à ce lien, accédez à plus de détails.

La loi Pinel, un argument supplémentaire

Comme nous venons de le voir, Bordeaux est une ville caractérisée par une forte demande en location ; ce qui est une note de satisfaction pour tout investisseur. Mais, il existe une autre raison valable d’investir à Bordeaux : la loi Pinel. En effet, selon les prescriptions de cette norme, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale dont la valeur varie entre 12 et 21% lorsque vous achetez un bien immobilier neuf sur le territoire bordelais en vue de le louer. Cependant, vous ne pourrez prétendre à cet avantage que si et seulement si vous prenez l’engagement de louer le bien pour une durée de 6, 9 ou 12 ans.